Des chiffres des chiffres

Un billet un peu spécial car je me rends compte que pour aller mieux il faut dire les choses.

Ne plus garder et partager les pensées qui peuvent me bouffer mon cerveau.

Là vous allez dire où bien je veux en venir.

Un peu de patience, il faut bien une introduction dans un texte 🤣.

Un peu de sérieux.

Quand j’ai commencé à vouloir découvrir l’univers Instagram .

J’ai tout d’abord débarqué une première fois où j’ai fermé voir oublié mes codes de mon tout premier compte. J’ai donc ouvert un nouveau compte en 2016.

Puis pendant ma dernière grossesse, j’ai beaucoup traîné sur YouTube pour me préparer à accoucher sans péridurale, je sais je m’égare mais t’inquiète il y a un lien.

J’ai découvert une youtubeuse et qui m’a fait découvrir Instagram d’une autre manière.

J’ai donc commencé à suivre des blogueuses/ instagrameuses/ créatrice de contenue ( ok des influenceuses pour ceux qui veulent les vrais mots)

Et j’ai découvert Lalie dite Madamefloutch qui m’a fait découvrir Poussine .

Cette femme qui m’a donné envie de faire du contenu, du partage et de pourquoi pas aussi du partenariat.

Car oui en congé maternité, tu ne gagnes pas des milles et des cents. Et tu ne peux pas te payer une tonne de truc car tes dépenses sont pour tes enfants.

Bref j’ai voulu me lancer, devenir CRÉATRICE DE CONTENUE = INFLUENCEUSE quoi 😶

J’ai ouvert ma page Facebook Beboumum qui au départ s’appelait « Beboutest de chez beboumum » car oui au départ je voulais parler des tests produits pour baby et de maman.

J’ai fini par changer à la suite de l’ouverture de ma page Instagram Bebou_mum

Et là, j’ai voulu parler de tout, sans avoir vraiment de ligne éditoriale.

Curieuse de nature, je voulais découvrir une tonne de chose et j’ai eu du mal à me fixer sur une seule thématique.

Du coup, mon compte est devenu plus LIFESTYLE attention ⚠️ je commence à parler anglais 🤣

J’ai découvert des personnes géniales.

Et j’ai voulu aussi grimper , grimper , grimper , me faire connaître.

J’ai voulu que mon nombre d’abonnés évolue.

Car il ne faut pas ce le cacher, si tu veux décrocher des partenariats de malades, travailler avec des agences qui ont des grands comptes, il faut que tu es un Max d’abonnés.

Alors vous allez me dire mais à quel moment on peut dire qu’on a un beau chiffre de malade.

Pour ma part, je pense que si tu es en-dessous de 5000 abonnés sur ton compte, tu n’es pas un gros compte.

Mais aussi, il faut avoir un beau Taux d’Engagement, mais c’est quoi encore ça 😣

QU’EST-CE QU’UN BON TAUX D’ENGAGEMENT ?

On estime qu’un taux d’engagement se situe entre 0 et 10%, 1% n’est donc pas considéré comme un bon taux d’engagement. Tout dépend le compte avec le nombre d’abonnés.

Taux d’engagement = Total des interactions / Total des impressions x 100

Source: https://www.smartinsights.com/wp-content/uploads/2017/11/Instagram-influencer-average-engagement-rates.png

Alors voilà comment faire pour développer mon compte sans que je me prenne le chou et sans être à la course des abonnés 🤔🤔🤔

Bon qu’est-ce que je ne veux surtout pas ( attention je dénonce certaines pratiques que je ne supporte plus, mais qui restent propre à moi-même) :

😡 Je NE VEUX PAS pratiquer le follow/unfollow. En clair, m’abonner à une tonne de compte pour qu’ils s’abonnent en retour et me barrer quelques semaines plus tard 🤨

😡 Je NE VEUX PAS acheter des followerS , bah quoi je n’ai pas les moyens d’acheter les fantômes. J’ai déjà du mal à joindre les 2 bouts alors pourquoi me foutre dans le mal pour quelques partenariats 🤑

😡 Je NE VEUX PAS faire des concours à gogos pour casser tout l’interaction avec ma superbe communauté, qui au quotidien me soutient dans mon combat d’être moi

😡 Je NE VEUX PAS montrer mes enfants car je veux conserver leur image par peur qu’ils leur arrivent n’importe quoi

😡 Je NE VEUX PAS montrer mon cu plein de cellulite

Bref je suis peut-être beaucoup trop classique pour me démarquer.

Une fois de plus, il faut des chiffres pour montrer qu’on peut être mieux que l’autre.

Cette société du minimal et du maximal, de la réussite face aux autres.

Pour ma part, je crois que le plus important, c’est l’interaction et le partage avec les autres.

Alors tampis si , je n’ai pas les fameux 10 k pour avoir le super SWIP UP .

Si mon taux d’engagement n’est pas en BOMBE .

Si je ne décroche pas le super partenariat comme les 1000 autres qui l’ont déjà décroché et que tu en bouffes à toutes les stories que tu vois.

Voilà des chiffres et des chiffres.

Il m’aura fallu du temps pour comprendre que UN putain de chiffre ne faisait pas ta vie.

Le plus important c’est l’âge de mes enfants qui grandissent et le temps que je perds à me prendre la tête pour être bien classée.

Encore un billet HUMEUR mais je me devais de le faire pour libérer ma façon de penser.

Je ne sais pas si il sera lu, partagé et apprécié.

Mais comme me dit si bien mon cher Pierre OSEF .

Allez je vous dis à bientôt 😉

Un commentaire sur “Des chiffres des chiffres

  1. Mon petit chat, cet article fait tellement de bien à lire. Tu as su poser les mots juste sans chichis et c’est ce que j’aime chez toi. PIERRE a raison tu as osé et au nom de ta communauté je t’en remercie. Je suis et je resterai ta fan numéro 1. Bisous mon chat et reste comme tu es.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s